S’émanciper de la facilité !

On doit tous s'émanciper de la facilité !

S’émanciper de la facilité !

Salut ici Mickaël, aka Mike la Menace, de retour sur le ring pour faire voler en éclat tes fausses croyances !

S'émanicper de la facilité par la force

#KOTechnique #BackInTheGame

 

Cette fois-ci j’te préviens c’est aussi bien un coup de gueule contre moi, que contre toi, nous, vous, ils, elles…

Bref.

(En fait j’avais prévu une photo de Kyan Khojandi presque nu

mais j’ai pas eu les droits)

Ici j’vais te parler d’une des grandes maladies de notre époque !

Oui… J’ai dit maladie !

(keskiya?!)

Mesdames, Messieurs, laisse moi t’introduire (enfin…) :

!!  LA FACILITÉ  !!

La facilité, tu la connais, c’est une maladie très vicieuse, qui peut prendre plusieurs formes.

Pas vrai doc ?

S'émanciper de la facilité c'est avoir un expert de confiance

Ahmed Saint, docteur expert chez Les Ethicuriens.

C’est d’abord cette petite voix qui te dit (que tu t’en rendes compte ou non) :

– « c’est déjà pas si mal ! »

– « pourquoi je serais le seul à le faire ? »

– « j’ai trop la flemme… »

C’est parfois ton corps, guidé par ton inconscient, qui est touché par la maladie et te fait faire des gestes machinaux, sans même que tu ne t’en rendes compte.

Mais si …

Repense à toutes ces fois où tu as pris l’ascenseur au lieu des escaliers, où tu t’es posé devant la télé au lieu de réviser tes exams, où tu devais écrire un article mais que tu regardais YouTube en même temps jusqu’à ne plus regarder que YouTube (et merde il est déjà 19h … faut que je carbure !).

Ou encore cette fois où tu as pris machinalement ces paquets de gâteaux dans les rayons de ton supermarché favori, que tu les as mis dans ton joli caddie, et que tu l’as poussé pour rejoindre d’autres gens poussant des caddies, qui eux-mêmes poussaient des gens poussés par des caddies …

Bon t’as compris le tableau ?

(Inception de ouf !)

S'émanciper de la facilité c'est comme la Joconde, ça fait sourire !

Ok disséquons un cas concret ! (#disleviteettuverras)

Elle c’est Marie-Chantal mais appelons la Cécile !

S'émanciper de la facilité c'est écouter son corps parfois !

Cécile est fatiguée !

Cécile, rentre du boulot, Cécile est crevée, alors pour décompresser elle se pose sur son canap’.

Ce qu’elle ne sait pas c’est que ce confortable meuble est en réalité infecté par la maladie…

S'émanciper de la facilité c'est aussi se lever de son canapé

Vade Retro Canapas !

Pour oublier ses tracas quotidiens, elle zappe sur sa TV jusqu’à tomber sur une émission dans laquelle un présentateur monté sur ressorts, hurle d’un rire très aigu alors qu’un de ses chroniqueurs vient de se faire déshabiller de force par les autres qui se mettent à prendre des photos de lui alors que le public lui jette des excréments au visage…

Une bonne tranche de rire en somme !

Quand soudain !!

Cécile a faim !

Elle regarde vers son frigo !

AÏE !

Elle sait très bien qu’il n’y reste plus qu’un peu de salade verte.

Dans ses placards ?

Un peu de riz ou de lentilles…

La maladie se propage…

Elle sort son téléphone, sélectionne son appli de livraison de bouffe…

La suite tu la connais…

Cécile se couche à 00h10 à la fin du 3ème épisode de « Section de Danger de Recherches Près de Chez Vous », le ventre gargouillant qui peine à digérer plein de pizza bof et d’un peu de soda zéro sucre (faut pas déconner quand même…)

Bon mais est-ce que c’est si grave que ça ?

Tant que tu as conscience de ce que tu fais, une fois de temps en temps, je ne dis pas non.

Mais le vrai problème, ne nous voilons pas la face, c’est que c’est récurrent !

Les habitudes ont la peau dure comme on dit… (elle existe cette expression non ?)

Alors qu’est-ce qu’elle aurait pu faire notre Cécilou ?

S'émanciper de la facilité c'est aussi savoir porter des lunettes stylées !

Je me le demande bien !?

Déjà, elle aurait pu :

– choisir de passer un peu moins de temps devant la télé

– et pourquoi pas l’écouter en fond en se préparant un petit plat ?

Voilà l’idée en tout cas, et note la bien :

TU SERAS TOUJOURS PLUS FIER DE TOI APRÈS T’ÊTRE DÉPASSÉ !

Repense à toutes ces belles histoires de gens qui n’ont rien lâché et qui aujourd’hui connaissent le succès !

Je te cite les premiers qui me passent par la tête :

– Alexandre Astier (auteur, réalisateur, comédien, musicien, monteur…)

– Sheryl Sandberg (n°2 de Facebook)

– Phil Knight (fondateur de Nike)

Mais pense aussi à un de tes proches.

Vas-y fais l’exercice.

Mets toi dans sa peau, pourquoi elle/lui ne renonce jamais ?

Comment fait-elle/il pour se dépasser constamment et… repousser le plaisir immédiat ?

Oups, le mot est lâché…

« Repousser le plaisir immédiat »…

Mais ça veut dire quoi au juste ?

Et bah figure-toi qu’un de mes potes m’a fait une vidéo juste pour toi pour te l’expliquer :

[clique ici !]

 

Il t’explique entre autres que tu as 2 choix possibles face à cette pizza qu’on connaît tous :

* la commander, la manger, être heureux

* ne pas la commander, te faire un vrai bon truc à manger (voire t’en faire une maison why not ?) ET LA être vraiment heureux

Etre vraiment heureux parce que FIER DE TOI !

L’auto-discipline et l’amour de soi ne font qu’un !

« Je m’aime trop pour faire ça »

ou

« Je m’aime trop pour ne pas faire ceci ! »

Parce que je sais que c’est pour le mieux, que tout ce que je fais sera pour, en quelque sorte, « empiler des briques pour un futur meilleur ».

S'émanciper de la facilité c'est aussi construire un avenir radieux

Bon, je te prends un exemple très simple.

Moi.

Pendant que j’écris cet article, je suis passé par un nombre de phases incalculables.

Réflexion, excitation, flemme, envie de tout plaquer, engueulade, pas assez vite, trop long, entêtement, concentration, persévérance, satisfaction, soulagement.

Bon bah je peux te jurer qu’entre le moi d’hier qui a eu l’idée de cet article et le moi d’aujourd’hui qui l’a terminé : il y a un monde qui nous sépare !

(Et à l’heure où j’écris il y a encore un autre monde qui me sépare du moi qui fera la mise en page et sera pleinement satisfait, heureux et soulagé !).

OK OK ! JE RACCORDE MES WAGONS !

S'émanciper de la liberté en filant à toute allure !

Qu’est-ce que tu vas faire de tout ça pour changer ton alimentation ?

Tu sais avant tout je dois t’avouer un petit secret : « s’émanciper de la facilité » c’est une notion que nous n’avons pas appris seuls avec Mélo.

En fait, c’est en tournant l’un de nos portait chéris que notre intervenant nous a expliqué à quel point nous avions un pouvoir : celui de consommer, de consommer différemment, de se remettre en cuisine pour se faire du bien, faire du bien aux autres et soutenir une économie plus vertueuse.

[Clique ici pour qu’il te l’explique en 6.02 minutes !]

Change.

Pour toi. Pas pour les autres.

Change.

Mais change doucement, profondément, durablement.

Tu n’as pas besoin de tout bouleverser.

Remets-toi en cuisine un weekend.

Achète un légume que tu ne connais pas et va fouiller sur le net, dans un bouquin ou appelle un(e) pote pour qu’il/elle te dise quoi en faire.

Mieux !

Invite le/la à manger !

Aller je ne te laisse pas comme ça…

Fais ce petit jeu chaque fois que tu es sur le point de craquer (et si tu veux craquer, craque, c’est pas dramatique, mais pas tout le temps, soit honnête avec toi même).

Donc la prochaine fois que tu te sentiras l’envie de la commande en ligne, du resto de dernière minute, etc…

Oblige-toi à mettre un plat que tu peux préparer en face et voir si la commande en ligne l’emporte quand même…

Je ne vais pas te mentir ça peut arriver que la commande en ligne gagne la bataille, et c’est ok, tant qu’elle ne gagne pas la guerre…

S'émanciper de la facilité c'est gagner la guerre Pizza/Suhis

Une guerre sans précédent…

N’empêche que je me souviens d’une fois où on avait grave envie de sushis avec Mélo et bah en face on a mis une poêle de riz / champignons shitake, noix de cajou et sauce soja.

Autant te dire qu’on a mangé plus vite et mieux que si on était allés commander des sushis !

Et tu sais qu’elle était la meilleure sensation ?

On était fiers de nous

Aller, à la prochaine 😉