Plantes sauvages en Ardèche : Olivier Peyronel

Olivier Peyronel guide accompagnateur dans les gorges de l'Ardèche

Plantes sauvages en Ardèche : Olivier Peyronel

Plantes sauvages : et si on se reconnectait à la nature ?

Olivier Peyronel, tente de reconnecter tout à chacun avec les plantes sauvages, la faune et la flore qui nous entoure au quotidien.

Olivier, c’est avant tout un passionné de la Nature (et de beaucoup d’autres sujets aussi).

Partir quelques heures, découvrir les plantes sauvages de l’Ardèche, nous a permis :

  • d’appuyer sur le bouton pause
  • d’aiguiser notre sens de l’observation
  • d’apprendre en nous amusant
  • de nous sentir pleins d’énergie, reboostés

 

Rencontre avec Olivier Peyronel, garde nature des Gorges de l'Ardèche. Il nous parle des plantes sauvages qu'on y trouve et de reconnexion à la nature.

Mais qui est Olivier Peyronel ?

Depuis plus de 20 ans Olivier est ce que l’on appelle un Garde Nature et Animateur.

Il travaille pour le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche.

Autant vous dire qu’il connaît comme sa poche ce petit coin de paradis sauvage encore préservé en France.

Comme il le dit, ces balades pédagogiques sont « une invitation à se poser, regarder, sentir le vent contre son visage et se reconnecter à soi et à la nature ».

En parlant plantes sauvages, sans même nous en rendre compte, nous parlons écologie, biologie, économie, construction de nos sociétés et déconnexion villes / campagnes.

Comme quoi, un même arbre a bien plusieurs ramifications…

Et les plantes sauvages dans tout ça ?

Récemment, Olivier a participé à la rédaction d’un livre sur les plantes sauvages de la région ainsi que les arbres.

Cet ouvrage (dont il nous a gentiment offert un exemplaire) vous invite à devenir curieux.

Au gré des quelques 220 pages illustrées, nous découvrons des noms latins et des couleurs vives.

Olivier, pendant quelques heures, nous guide à travers des petits sentiers pour nous permettre de reconnecter avec des savoirs anciens oubliés depuis trop longtemps.

Maux de ventre, dépression, menstruations douloureuses, coup de mou et petite faim, Olivier a réponse à tout.

Et, la plupart du temps, c’est avec le nom de plantes sauvages qu’il nous scotche…

« TOP, petite fleur jaune en forme de triangle, je suis réputée pour aider les personnes atteintes de dépression à sortir de leur état cathartique. Interdite aujourd’hui par les labos pharmaceutiques car je pourrais leur faire perdre beaucoup d’argent si les gens m’utilisaient avec parcimonie pour se soigner. On me récolte vers la fin Juin : je suis ? je suis ? »

(si t’as la réponse écris-la en commentaire !)

 

 

Sinon pour regarder les autres portraits tu peux toujours aller faire ton marché : ici !

 

No Comments

Laisser un commentaire