Permaculture au Pays Basque avec l’association Aukera

Les 3 fondateurs de l'association Aukera

Permaculture au Pays Basque avec l’association Aukera

Permaculture et agroforesterie

La permaculture est une conception de la vie dans ses différentes dimensions : agriculture, paysage, logement, énergie. L’idée pour Guillaume, Clément et Marlène, c’est d’observer la nature et ses écosystèmes, et de reproduire ce qui fonctionne pour elle. Dans le respect des principes écologiques, on va donc travailler avec la nature et non pas contre elle ou à ses dépens.

L’agroforesterie met en lumière le rôle central des arbres dans l’équilibre de la nature. Elle invite à faire des associations de cultures et d’arbres pour optimiser les productions dans le respect des plantes.

Trois jeunes gens se lancent dans un projet fou de transformer une terre abandonnée du Pays Basque en paradis de la permaculture.

L’association Aukera

Dans tout ça, l’association Aukera a été fondée par trois jeunes gens plein d’énergie, qui se sont rencontrés lors d’une formation de Natacha Leroux, de Permaforêt.

Clément est le propriétaire du terrain à Jatxou. Il s’occupe notamment de la partie culturelle du projet, en imaginant des événements mêlant musique et nature.

Guillaume est un élagueur belge qui a souhaité se reconvertir. Il est passionné par les arbres et autodidacte. En plus d’être le seul à vivre en permanence sur le lieu pour s’en occuper, il souhaite développer des visites pédagogiques de la forêt située en bas du terrain.

Pour finir, Marlène est quant à elle plus technique. Elle supervise le projet de la noiseraie en permaculture, et pense à l’avenir développer des formations directement sur place.

La noiseraie

Clément a souhaité dès le début planter une noiseraie. Il souhaitait en effet valoriser le terrain avec un produit de qualité, bio, cultivé en permaculture et connu pour se développer en Pays Basque. La noisette est donc apparue comme le produit idéal ! Des noisetiers sauvages vivent toujours dans les forêts de la région, mais l’offre proposée par des agriculteurs est faible. En France, il faut savoir que la plupart des noisettes que l’on trouve proviennent de la Turquie. Cette jeune équipe proposera donc sur le marché, d’ici quelques années, une noisette locale et de qualité !

 

Voir et revoir les portraits

No Comments

Laisser un commentaire