J’veux bien cuisiner, mais j’fais quoi ?

En cuisine avec ce beau couple

J’veux bien cuisiner, mais j’fais quoi ?

Et oui, ZE point qui fâche, qui démange, qui dérange :

“Se remettre à la cuisine, ok, mais je fais quoi ?”

 

Alors aujourd’hui, je relève les manches, je mets un tablier, et je te parle de la meilleure manière de reprendre le pouvoir sur ta cuisine !

(rien que ça…)

En cuisine avec Melo

#çarigoleplus!

 

D’ailleurs, pour que tu puisses passer rapidement à l’action (oui j’aime bien quand on implémente vite, tu l’auras remarqué ^^), je te propose un nouvel exercice en bas de cet article !

 

La créativité…

La créativité en cuisine, à ce qu’il parait, on l’a ou on l’a pas… c’est tellement faux !

En cuisine avec Albert

 

Pourtant j’étais la première à le dire il y a encore quelques mois !

“Ah non, la cuisine, c’est pas moi, c’est Micka !”

Si je l’aidais à cuisiner quelque chose, je lui demandais validation toutes les deux secondes, et si je suivais une recette, il n’avait pas le droit de dire quoi que ce soit car je suivais exactement la recette, sans varier d’une ligne…

 

D’ailleurs, le résultat ne ressemblait jamais vraiment à la photo.     

 

Parce qu’en fait on est tous différents, et que notre manière de cuisiner est vraiment liée à notre personnalité.

C’est pour ça que Micka va avoir du mal à suivre une recette et va, au contraire, être génial dans l’improvisation de super plats (côté créatif), alors que moi je vais avoir besoin d’un cadre assez strict pour concocter une recette savoureuse (côté pragmatique).

 

Pour autant, on est tous capable de cuisiner, toi comme lui ou moi, et même de bien cuisiner ! Et on est aussi tous capables d’improviser tout ou partie d’une recette, en fonction de notre personnalité !

 

Parce qu’au final : la créativité en cuisine est liée à notre capacité à nous écouter !

À TA capacité à t’écouter 🙂

 

En cuisine elle aime s'écouter

 

Alors, quand tu t’apprêtes à cuisiner et que tu entres dans ta cuisine (ou ton espace cuisine), prends 2 secondes pour prendre une grande inspiration et une grande expiration.

Voilà, là tu te reconnectes à toi-même et tu peux envisager de préparer un plat qui te fera plaisir.

 

Tu prends le temps d’ouvrir les yeux, de regarder ce qu’il y a dans tes placards, en légumes et en fruits, dans ton frigo (si tu en as un). Tu regardes, tu t’inspires, tu ressens ce qui te fait le plus envie. Et tu seras surpris(e) de réaliser que ce soir, tu as peut-être envie de lentilles, alors que tu n’en fais jamais ! (oui pour que cet exemple fonctionne, il faut que tu aies des lentilles dans ton placard ^^).

En cuisine, les lentilles s'y trouvent-elles ?

suspens…

 

 

Bon, imaginons un exemple concret :  tu as passé une journée intense, tu as couru partout, il est 19h, tu sais que tu as peu de répit et qu’il faut que le repas soit servi à 19h30 pour que ton planning soit respecté, et que tu aies 1 heure à toi avant d’aller te coucher. Tu serais bien tenté(e), juste ce soir (oui bien sûr…), de commander des pizzas au camion-pizza du coin (voire pire), ou de faire chauffer des pommes noisettes surgelées avec des tranches de jambon (ça sent le vécu non ?).

 

Mais cette fois ! Tu n’as pas envie de céder à la facilité, ton corps te réclame autre chose.

En cuisine avec Melo

Les plats tout fait ?
Vous ne passerez paaas !

 

Si tu l’écoutes, ton corps est fatigué, il a envie de vitamines, de minéraux, et d’un repas qui ne soit pas trop lourd pour ne pas te rester sur l’estomac, ou te filer un mal de crâne.

Tu peux donc déjà éliminer la viande rouge, le fromage gras, la demi baguette de pain et la plâtrée de pâtes.

 

Pour autant, après une journée épuisante, et ben t’as faim ! Donc pas question non plus de manger deux feuilles de salade et de filer te coucher.

 

Bon alors, de quoi tu as envie ?

Voyons, au frigo tu trouves des carottes râpées (non assaisonnées !) qui datent d’hier soir. Oui, ça peut être sympa avec de l’huile d’olive et du citron, ça te fera des crudités.

Mmmhh, voyons ensuite, il y a des pâtes à la sauce tomate toute faite qui datent d’hier aussi, mais elles ne te font pas envie, alors non. Tu as bien envie d’un plat chaud quand même, c’est l’hiver en ce moment, tu pourrais te faire du riz demi-complet ?

Ça prend 10 minutes de cuisson environ, ça fera l’affaire ! 🙂

 

Ok carottes + riz, mouais, qu’est-ce que tu pourrais y ajouter ?

 

Et bien tu vois qu’il reste 2 / 3 poireaux qui sont en train de perdre dans ton bac à légumes, une fondue de poireaux, ça pourrait être sympa ? On en est donc à des carottes râpées + du riz / fondue de poireaux.

 

Est-ce que tu as encore faim avec ça tu penses ? Non mais peut-être que tu as envie d’un truc un peu réconfortant, peut-être des noix dans la préparation finale, ou alors des raisins secs pour donner un petit côté sucré.

 

Aller, vendu ! Tu n’as plus qu’à couper tes poireaux, à les faire cuire dans une poêle dans laquelle tu auras versé au préalable un peu d’huile avec des épices (cumin, curcuma, coriandre ? On fera prochainement un article sur les épices. 😉 ), Tu verses tes poireaux et tu les laisses fondre. Tu prépares ton riz en parallèle (eau à chauffer, riz dans l’eau bouillante, riz dans la passoire, et c’est bon), et tu mets tes carottes râpées dans un coin de l’assiette avec ton filet d’huile d’olive et de citron (et tu peux y ajouter de la moutarde si tu veux un assaisonnement plus prononcé).

 

La présentation est importante, pense à tes babines qui salivent quand tu es à la boulangerie devant les pâtisseries ou prêt à te commander de la nourriture toute faite !

En cuisine c'est la débandade

Les industriels l’ont bien compris d’ailleurs…

 

Alors pour ton petit plat préparé par tes soins avec amour, tu peux répartir dans chaque coin de l’assiette le riz, les poireaux, les carottes, ou bien faire deux assiettes différentes, cru et cuit. Ou bien le riz dans un petit bol placé dans une grande assiette. Ou encore, tu peux mélanger le tout, parsemer les raisins secs par dessus, ou à côté. Tu ré-assaisonnes à la fin si tu en sens le besoin puis tu regardes ton assiette en respirant un bon coup (tu peux être fier(ère) de toi)

 

ÀÀÀ TAAAAABLE !! 😀

En cuisine une belle table c'est aussi important

Bon t’es pas obligé(e) de décorer ta table comme nous hein…

 

 

 

Voilà comment te faire du bien simplement, plutôt rapidement (je dirais pas plus de 15/20 minutes de préparation pour cet exemple !), et te préparer à passer un bon moment suivi d’une bonne nuit de sommeil.

 

Et ça marche avec tous les placards ! L’idée ici n’est pas de juger la qualité de ce qu’ils contiennent mais d’abord de t’écouter pour déterminer ce qui sera le mieux pour toi. Et il n’y a que toi qui aies la réponse !

 

Pour compléter cet exemple, je te propose comme promis un petit exercice !

Liste de cuisine

Nous sommes encore dans la période du chou fleur (Micka en a acheté un ce week-end), alors voilà ton défi :

avec 1 chou fleur

je te laisse imaginer 3 recettes ou utilisations du légume que tu pourrais faire avec ce que tu as dans tes placards !

 

 

Tu peux t’inspirer de recettes existantes dans des livres ou sur internet si ça te rassure, ou bien tu peux te lancer sans filet !

 

Tu peux créer ces recettes pour toi, ou bien les partager en commentaires ici ou sur Facebook ! Et tu peux bien entendu les réaliser pour de vrai après les avoir imaginées, tant qu’à faire. 😀

 

 

Aller hop, pour t’accompagner, je me plie au jeu tout de suite, en m’inspirant donc de mes placards :

 

  • La première utilisation que j’imagine, c’est de les couper et de les manger crus trempés dans de la tapenade maison pour un apéro (miam !).

 

  • La deuxième recette, j’imagine une poêlée de chou fleur avec des carottes et des navets, qui auront cuit dans des épices (curcuma notamment), puis dans du lait de coco. Ah et j’y ajoute des petits morceaux de gingembre, j’adore ça ! Ça c’est pour un soir où il fait bien froid.

 

Mmmh, la troisième recette, ah c’est plus dur. Et bien je vais aller m’inspirer dans un livre.

 

Bon j’en reviens, aucune recette n’a attiré mon attention, par contre ça parlait d’épinards et de quinoa, et ça me fait bien envie.

  • Du coup j’imagine une poêlée de chou-fleur épinards avec du quinoa à côté, et peut-être une cuillère de houmous maison dans un coin de l’assiette. J’allais parler de faire une sauce mais en fait non, un filet d’huile de sésame, des épices et des herbes, et c’est prêt (je m’y vois déjà^^).

 

Voilà, j’espère que cet article t’inspirera et te donnera envie de te mettre en cuisine et d’y faire, et bien d’y faire ce que tu veux !

 

 

 

A très vite,

 

 

Melody.