Ferme biologique et tourisme agricole vertueux avec Michèle

Ferme biologique et tourisme agricole vertueux avec Michèle

Une ferme biologique comme décor

La ferme biologique de Joseph est un peu particulière. En effet, son épouse Michèle François y a créé un musée !

Michèle est une professionnelle du tourisme agricole. Après plusieurs années à faire visiter les terres de sa région, elle se lance dans le développement de son propre projet. Ou plutôt de sa « Maison d’interprétation des légumes ». Car oui, dans le cadre de la ferme biologique de son mari à Saint-Pol-de-Léon, Michèle a installé une galerie d’exposition consacrée aux légumes ! S’installer au sein de la ferme lui permet d’emmener ses visiteurs directement dans les champs cultivés en agriculture biologique.

 

La maison d’interprétation des légumes « Legumes Project »

Legumes Project, c’est une super galerie pour comprendre la vie des sols et des légumes. Michèle y a mis tout son savoir-faire sur le tourisme pour créer un parcours ludique et riche de connaissances, qui s’adresse tant aux enfants qu’aux adultes de tout âge.

Sa volonté, c’est de réunir toute les générations autour de l’agriculture et de l’alimentation. L’idée, c’est que si chacun comprend mieux les enjeux, son comportement s’en ressentira. Il consommera donc en conscience, dans le respect de son environnement, et plutôt bio tant qu’à faire.

Une approche ludique des légumes

Legumes Project propose une approche basée sur l’intéraction. Loin de Michèle l’idée de se poser comme une experte, bien qu’elle ait passé de long mois à étudier l’agriculture en large et en travers. Elle préfère que les visiteurs participent au parcours. Des ateliers leurs sont ainsi proposés, comme l’atelier des sens qui les invite à reconnaître des fruits ou légumes au toucher ou à l’odorat ! Ou encore l’organisation d’une Murder Party sur fond de décor de la ferme biologique.

Le tourisme au service de l’agriculture

Michèle a trouvé un moyen vertueux d’utiliser le tourisme au profit de l’agriculture. Ainsi, les petits et les grands apprennent les familles d’aliments, l’histoire des légumes du Finistère Nord. Ils découvrent aussi l’histoire des hommes et des femmes qui les cultivent depuis des générations, et les difficultés qu’ils rencontrent.

Et puis ils apprennent à mieux comprendre les labels : AOP, AOC, AB,… Beaucoup ne s’y retrouvent plus, ils trouvent ici des réponses à leurs interrogations.

La Maison d’interprétation des légumes est donc un bon moyen d’éduquer le plus grand nombre de manière ludique. Il ne reste plus qu’à espérer que d’autres maisons fleurissent dans notre pays, pour mettre en valeur nos régions et leurs terroirs.

 

Voir et revoir les portraits