Cantines bio, le défi de Un Plus Bio raconté par Stéphane Veyrat

Stéphane Veyrat fondateur de l'association Un Plus Bio

Cantines bio, le défi de Un Plus Bio raconté par Stéphane Veyrat

Des cantines bio partout en France, c’est possible !

Le développement de cantines bio, c’est le défi principal de Un Plus Bio. L’association oeuvre depuis des années aux côtés des collectivités locales pour transformer leur restauration collective, petit à petit.

Son credo, de démontrer que passer en bio, c’est possible et ce n’est pas forcément plus cher ! Toute l’expertise de Stéphane Veyrat et de ses collaborateurs permet aux collectivités de passer les étapes, au fur et à mesure, vers de la restauration collective éthique, et bio. L’association est aujourd’hui fédérée au niveau national, et organise même chaque année un événement, Les Victoires des Cantines Rebelles.

Le passage vers des cantines bio est primordial pour que les enfants découvrent, dès leur plus jeune âge, l'alimentation par des plats sains et éthiques.

Les Victoires des Cantines Rebelles, kesako ?

Un événement festif et intelligent, qui récompense les initiatives innovantes dans la restauration collective.

Par exemple ? Un maison de retraite dont l’équipe a décidé de tout passer en fait maison et bio. Un groupe de parents d’élèves qui, sous forme associative, a fait pression sur sa municipalité pour passer sur une cantine bio et saine.

Les prix sont décernés par des personnalités connues. Elles sont choisies car elles partagent l’éthique de Un Plus Bio, comme Thierry Marx ou Cyril Dion pour les Victoires 2017.

 Le bio dans les cantines, pourquoi ?

La cantine n’est pas un lieu anodin. Les enfants y mangent 5 plats par semaine, déjà. C’est là que leur éducation se fait,  avec le personnel de la cantine et leurs camarades. Ainsi, apprendre à ne pas gaspiller, à se servir moins quitte à en reprendre, à se laver les mains, à trier ses restes lorsqu’il y en a, sont les leçons qui leurs sont transmises tous les midis.

Avec les cantines bio, ils apprennent aussi à manger frais, cuisiné, avec du goût, à découvrir des légumes qu’ils ne consomment pas habituellement (cuisiner bio implique de cuisiner de saison).

Les cantines bio sont donc de formidables lieux d’apprentissage. Elles permettent de former les générations futures à un plus grand respect de leur environnement, et à une alimentation éthique. En plus, l’effet collatéral vertueux est que souvent, les enfants demandent à leurs parents de consommer bio à la maison. Ils permettent ainsi de changer les pratiques de foyers entiers.

 

Voir et revoir les portraits

 

No Comments

Laisser un commentaire